Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Le titulaire du baccalauréat professionnel technicien en chaudronnerie industrielle est un spécialiste de la fabrication des ensembles chaudronnés, ensembles de tôlerie, tuyauteries industrielles et ossatures en structures métalliques. C’est un technicien qui intervient essentiellement en entreprise, mais aussi sur chantier pour des interventions de dépose, de pose ou de maintenance. Le technicien en chaudronnerie industrielle participe à la mise en œuvre de produits différents, tant par leurs formes (produits plats, profilés, tubes...), que par leurs dimensions, leurs modes d'assemblages, la nature des matériaux (métaux et alliages ferreux et non ferreux, éventuellement matières plastiques et matériaux composites). Il travaille aussi bien sur des machines traditionnelles à commande manuelle que sur des machines à commande numérique et sur des robots. Il connaît les différentes techniques d'assemblage propres aux matériaux travaillés (soudage, rivetage, boulonnage, collage...) et sait utiliser les machines caractéristiques du métier et, notamment, des machines de découpe au laser, de découpe au plasma, des robots de soudage... Il maîtrise également l’utilisation de l’informatique à des fins d’exploitation de la définition numérique des ouvrages (logiciels de DAO, de FAO, d’assistance à la détermination des développements et des débits d’éléments, bases de données métier…).
Domaine : 
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Attention: l'entrée en apprentissage n'est possible qu'à partir de la classe de 1ère, la classe de seconde se déroulant obligatoirement sous statut scolaire.   Le titulaire du baccalauréat professionnel Accompagnement, Soins et Services à la Personne possède les compétences nécessaires pour travailler auprès de familles, d'enfants, de personnes âgées ou de personnes handicapées. Sa mission : les assister dans tous les gestes de la vie quotidienne et les aider à maintenir leur vie sociale. Dans le cadre de ces activités, il est amené à collaborer avec les professionnels de santé, des travailleurs sociaux et des partenaires institutionnels. L'option « en structure » prépare le diplômé à exercer plus spécifiquement auprès de personnes dépendantes dans les établissements sanitaires, sociaux et médicosociaux. Il prend part aux différents soins, et peut être amené à participer à des activités de gestion et de promotion de la santé en lien avec le projet d'établissement.  
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Se préparer au BTS Architectures en Métal Conception et Réalisation (BTS AMCR) - Concevoir, calculer et dessiner des structures à ossature métallique; - Apprendre à réaliser des calculs de structure, des plans d’exécution (élaboration et pré dimensionnement), des devis (coût prévisionnel et devis estimatif) à partir d’un projet de construction; - Utiliser les logiciels de calculs et de vérification de structures d’assemblage et à réaliser du dessin assisté par ordinateur (DAO) : dessin de définition des pièces élémentaires, dessins de fabrication Cette formation porte aussi sur les domaines des achats, des plans de montage et de l’organisation de la fabrication. Une grande partie du programme aborde les technologies de construction métallique (produits, assemblages, ossatures), les matériaux de construction et les éléments à prendre en compte (dossiers machines, réglages de paramètres, procédures) pour mettre en œuvre une production. Les connaissances en caractéristiques géométriques et mécaniques permettent de réaliser l’ensemble ou une partie d’un ouvrage en toute autonomie. Le BTS AMCR permet d'accéder à des fonctions de conception, de réalisation, de gestion/animation et de technico-commercial dans le domaine des ouvrages métalliques. Selon la structure de l’entreprise, le technicien est collaborateur du chef d’entreprise, conducteur de travaux, chef de chantier, charpentier métallique, dessinateur-projeteur, serrurier-métallier ou encore calculateur-projeteur dans les bureaux d’études, technico-commercial. Il se spécialise souvent entre le bureau d’étude et l’atelier ou le chantier en encadrement d’équipe.
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Objectif de l’action : préparer le BTS Maintenance des Systèmes option A (systèmes de production) Acquérir et développer des compétences professionnelles afin d’être capable de : réaliser des interventions de maintenance corrective et préventive, améliorer la sureté de fonctionnement, intégrer de nouveaux systèmes, organiser des activités de maintenance, suivre des interventions et la mise à jour de la documentation, évaluer les coûts de maintenance, rédiger des rapports interne et externe, animer et encadrer des équipes d’intervention.
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Le titulaire du Brevet Professionnel d’Agent Technique de Prévention et de Sécurité est un professionnel qui exerce ses compétences de technicien aussi bien en prévention qu'en intervention. Dans le premier cas, il répertorie les risques propres à l'entreprise, les analyse et propose des moyens pour les prévenir.   Pré-requis: Être titulaire d’un diplôme de niveau V, IV ou III (soumis à l’obtention du CAP Agent de Sécurité en première année) Être titulaire du CAP Agent de Sécurité Être titulaire d’un diplôme homologué de l’enseignement technique et de justifier d’une expérience professionnelle de cinq ans dans les métiers de la sécurité. Avoir un casier judiciaire vierge et satisfaire à l’enquête de moralité au titre de la délivrance de l’aptitude préalable pour la carte professionnelle d’Agent de Sécurité.   Il identifie les matériels mis à sa disposition et apprécie leur adéquation avec le risque correspondant. Il sait traiter les informations transmises par les moyens techniques de surveillance à distance (sur un site ou dans le cadre d'une station centrale de télésurveillance). Lors d'une intervention, il choisit les moyens matériels et humains selon la nature du sinistre et leur degré d'efficacité. Il sait discerner les limites de l'action à mener et s'il y a lieu de faire appel à des services techniques d'assistance (privés, publics). Il peut encadrer une équipe et lui donner des ordres dans le respect des réglementations en vigueur. Il est également capable d'assurer les tâches administratives correspondantes. L’obtention du Brevet Professionnel d’Agent Technique de Prévention et de Sécurité permet d’accéder à des fonctions de Chef de poste ou d’encadrement intermédiaire spécialisé dans la sécurité des biens et des personnes.   Il donne également l’équivalence de Chef d’équipe de sécurité incendie et d’assistance à personnes (SSIAP2) par l’arrêté du 5 mai 2005, modifié le 22 décembre 2008.   Pré-requis: Être titulaire d’un diplôme de niveau V, IV ou III (soumis à l’obtention du CAP Agent de Sécurité en première année) Être titulaire du CAP Agent de Sécurité Être titulaire d’un diplôme homologué de l’enseignement technique et de justifier d’une expérience professionnelle de cinq ans dans les métiers de la sécurité. Avoir un casier judiciaire vierge et satisfaire à l’enquête de moralité au titre de la délivrance de l’aptitude préalable pour la carte professionnelle d’Agent de Sécurité.  
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Le titulaire du CAP « Agent.agente de Sécurité » exerce en tant qu'agent/e de sécurité dans des espaces ouverts au public ou non, de nature, par exemple industrielle, commerciale, hospitalière, privative, culturelle ou sportive. Il/elle accomplit ses diverses missions, dans une structure pourvue d’un service de sécurité interne, ou pour le compte d’une entreprise prestataire de services en matière de sécurité. Ses missions visent à assurer la sécurité dans les domaines suivants : la protection des personnes, le secours à personnes, la surveillance et la protection des biens, la protection de l’environnement, la lutte contre l’incendie. La formation au CAP « Agent de Sécurité » prend en compte les compétences requises pour la délivrance du: - PSE 1 (Premier Secours en Équipe, niveau 1) - SST (Sauveteur Secouriste du Travail). Il/elle donne également l’équivalence d'Agent de sécurité incendie et d’assistance à personnes (SSIAP 1) par l’arrêté du 5 mai 2005, modifié le 22 décembre 2008. Le CAP Agent de sécurité, complété par certaines certifications spécifiques, peut permettre l’accès à d’autres emplois : le transport de fonds, la télésurveillance, la protection physique des personnes, la surveillance aéroportuaire, les équipes cynophiles.   Cette formation est accessible aux personnes titulaires d'un diplôme de niveau CAP minimum. Il est également nécessire d'avoir un casier judiciaire vierge et satisfaire à l’enquête de moralité au titre de la délivrance de l’aptitude préalable pour la carte professionnelle d’Agent de Sécurité.
Domaine : 
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Le/la titulaire du CAP transport fluvial est amené/e à exercer son activité à bord d’une unité de transport fluvial ou de servitude qui effectue des déplacements, des transports fluviaux nationaux et/ou internationaux de biens, de personnes ou de marchandises. Il/e est qualifié/e pour assister le conducteur dans les manœuvres, la maintenance et l’exploitation d’un bâtiment fluvial dans le cadre des opérations de navigation et de transport. Ses missions à bord de l’unité consistent à : préparer son activité, réaliser les opérations liées au chargement et au déchargement, prendre en charge les passagers, participer aux manœuvres, à la maintenance et à l’entretien du bâtiment, terminer son intervention.   L'activité du titulaire du CAP transport fluvial s'exerce dans un environnement qui implique un respect scrupuleux des règles de navigation et de sécurité fluviale, de prévention des risques professionnels, d'ergonomie, d'hygiène, de sécurité, de protection de l'environnement et de respect de la réglementation, en particulier celles concernant le transport fluvial des passagers et de matières dangereuses.   Dans le cadre de son activité, le/la titulaire du CAP Transport Fluvial doit prendre en compte les paramètres suivants : les lois et réglementations, les exigences des donneurs d’ordre, les caractéristiques des trafics et des voies navigables, les contraintes inhérentes à l’exploitation, la recherche de la rentabilité, la sécurité des passagers ou des marchandises transportés, la démarche qualité et la satisfaction de la clientèle, les évolutions technologiques des matériels et des équipements.   La connaissance du vocabulaire technique et commercial du secteur des activités fluviales est indispensable en français et souhaitable dans une ou plusieurs langues vivantes étrangères pour exercer ces activités à l’international.
Domaine : 
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
  Le carrossier réparateur titulaire du bac professionnel est un technicien qui intervient dans tout type d'entreprise de réparation des carrosseries de véhicules automobiles. Son activité consiste à réaliser: l'accueil du client et la réception de son véhicule, le remplacement, la réparation des éléments détériorés, le contrôle, la réparation des structures, la préparation, la réalisation et le contrôle de la mise en peinture d'un élément de carrosserie, la remise en conformité du véhicule, la finalisation de l'intervention.
Domaine : 
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Le carrossier réparateur a pour mission de remettre en état la carrosserie d'un véhicule accidenté. Pour cela, il doit: - préparer son intervention sur le véhicule, - démonter et remettre en place les éléments de carrosserie, - réparer ou remplacer les éléments, - contrôler les structures, - préparer la mise en peinture, - préparer le véhicule à la livraison et rendre compte de l'intervention à la hiérarchie de l’entreprise.   Être formé à la peinture de carrosserie est un « plus ». Le CAP Peinture en carrosserie se prépare en 1 an après l’obtention du CAP Réparation des carrosseries.
Domaine : 
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Le brevet de technicien(ne) supérieur(e) de maintenance des véhicules permet d’accéder aux métiers de l’après-vente des véhicules de transport routier (VTR).   Au sein de son entreprise, ses activités consistent à : • effectuer un diagnostic complexe ; • réaliser les opérations de maintenance et de réparation complexes ; • organiser la maintenance ; • assurer la relation client.   D'une manière transversale, le ou la titulaire du brevet de technicien(ne) supérieur(e) de maintenance des véhicules mobilise : • des compétences techniques dans différents aspects de la maintenance ; • des compétences en organisation et en gestion ; • des compétences en informatique à des fins de communication et d’exploitation des logiciels spécialisés ; • des compétences en communication interne (travail d’équipe) et externe (relation avec la clientèle, plate forme d’assistance technique) ; • des compétences commerciales.   Le/la titulaire du brevet de technicien(ne) supérieur(e) veille au respect de la règlementation aussi bien technique qu’environnementale et à la qualité du service après-vente.

Pages

S'abonner à RSS - Demandeur d'emploi