Domaine : 
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Construire ou réhabiliter des structures à ossature bois destinées aux habitations, aux locaux professionnels, aux locaux recevant du public. Réaliser les travaux de préparation en atelier et/ou sur le chantier. Participer aux travaux plus complexes de préfabrication et de construction.
Domaine : 
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
L’apprenant en CAP ATMFC : Entretien les espaces de vie (salon, chambre, cantine…) Entretien le linge et les vêtements (lavage, repassage, rangement, préparation et réception) Prépare et sert les repas (approvisionnement ou réception des denrées, réalisation des préparations froides et chaudes simples, service).  
Domaine : 
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
L’apprenant en CAP APH : Assure le nettoyage de différents locaux  (bureaux, grands magasins, hôpitaux, ateliers de production d'entreprises, etc.) en effectuant des tâches: d'entretien courant (balayage, lavage, lustrage…) de remise en état (décapage, ponçage, désinfection…) de bionettoyage
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
L’apprenant en CAP PSR : Réceptionne et entrepose les produits ou les plats préparés Assemble et met en valeur des mets simples, en respectant la réglementation relative à l'hygiène et à la sécurité Remet à température les plats cuisinés Assure la mise en valeur et réapprovisionne les espaces de distribution et de vente Conseille le client et lui présente les produits Procède à l'encaissement des prestations Nettoie et range les ustensiles de production et les locaux
Domaine : 
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Le titulaire du CAP menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement occupe des emplois relatifs aux activités de fabrication les plus courantes dans les domaines de la menuiserie, du mobilier et de l'agencement. Il intervient dans le cadre de la réalisation d'ouvrages (mobiliers, escaliers, habillages, rangements) et/ou de produits (portes, fenêtres, volets, parquets, planchers, lambris,…) en bois et matériaux dérivés. Les tâches principales exécutées dans le cadre de son activité sont : - l'usinage sur machines conventionnelles ou à positionnement numérisé ; - l'assemblage et le montage des produits réalisés ; - la conduite des opérations de finition et de traitement. Il met accessoirement en œuvre des produits ou composants en alliage léger, en verre et en matériaux de synthèse entrant dans la constitution de certains mobiliers, menuiseries ou agencements. Son lieu d'intervention privilégié est l'atelier de fabrication. Il peut, toutefois, être amené, de façon exceptionnelle, à installer sur site des mobiliers d'agencement.
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Spécialiste de la fabrication et de la pose de fenêtres, vitrines de magasins, vérandas..., le titulaire de ce diplôme exerce en atelier et sur chantier. En atelier, ses activités sont liées à la découpe, l'usinage, le façonnage et à l'assemblage de matériaux (aluminium, verre, matériaux de synthèse...). Sur un chantier, ses activités sont liées à la manutention, l'installation ou la réparation. Il peut également réaliser des aménagements intérieurs : miroirs, pare-douches pour salle de bains...
Domaine : 
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Le carreleur ne se contente pas de poser le carrelage ou la mosaïque, il prépare les supports (sols, murs) : il effectue des petits travaux de maçonnerie, par exemple une chape de ciment sur laquelle coller les carreaux. Au cours de leur formation, les élèves apprennent à lire un plan 2D ou 3D, à le reproduire au sol (traçage), à découper les carreaux et à réaliser les différents types de poses. Ils apprennent également à réaliser les finitions (les joints par exemple). Le carrelage posé, le titulaire doit savoir vérifier l'alignement, le niveau, la qualité des coupes et l'aspect esthétique. Ils étudient ainsi les revêtements (marbre, terre cuite, faïence, carrelage, ardoise...), les propriétés des matériaux (isolants phoniques et thermiques, de protection à l'eau...). Le titulaire de ce diplôme réalise toute pose de carrelage et de mosaïque. Dans un premier temps, il identifie les caractéristiques de l'ouvrage ainsi que la nature des supports et revêtements. Puis, il établit un plan d'exécution, organise son chantier (approvisionnement, choix des matériels...) et le met en place (éléments de protection, échafaudage...) avant de réaliser le revêtement en carrelage ou en mosaïque du sol ou des murs (parfois chauffants). Le titulaire intervient à l'intérieur et à l'extérieur sur des bâtiments neufs ou anciens. On note de nouvelles réglementations (performance des bâtiments), l'aspect thermique et acoustique est à prendre en compte ; le titulaire proposera des solutions techniques comme esthétiques. Avec de l'expérience, il peut devenir maître ouvrier, voire évoluer vers la direction d'équipe ou l'encadrement de chantier.
Domaine : 
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Le titulaire de ce diplôme est un professionnel polyvalent capable d'assurer la maintenance et l'entretien de premier niveau au sein d'un bâtiment important Il est capable par exemple de faire un raccord de carrelage, peinture, papier peint, maçonnerie Il sait changer une porte en la recalant, ressouder un barreau, réparer une fuite d’eau simple, poser une prise, un interrupteur, etc. Il sait faire des commandes simples de matériaux et planifier son travail. Il est capable de réaliser de diagnostic en cas de dysfonctionnement et de le soumettre à  une entreprise extérieure dans le cadre d’une intervention pour des travaux plus spécialisés. Le titulaire de ce CAP doit être capable d’intervenir dans les travaux de maintenance des bâtiments dans trois champs d’activité : Les structures fixes (maçonnerie) et le second œuvre (menuiserie, peinture, carrelage, métallerie…) Les structures mobiles (ouvertures, mobilier de collectivités) Les réseaux et appareillages (électricité, production eau chaude, froide, climatisation, chauffage)
Domaine : 
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Le titulaire de ce diplôme exerce des activités de plomberie (intervention sur des compteurs d'eau, installation de salles de bains, de piscines…) dans une grande entreprise ou chez un artisan. Dans les immeubles d'habitation, industriels ou commerciaux, il effectue des opérations de raccordement de canalisations du réseau d'eau à différents appareils sanitaires, systèmes industriels, installations privées… Il peut également réaliser des travaux de remise en état (réparation de robinets, résolution de problèmes de fuite d'eau, remplacement d'appareils…) liés à l'usure normale ou à la vétusté des installations. Travaillant principalement dans des P.M.E ou chez un artisan, cet ouvrier qualifié préparera, posera et mettra en service une installation sanitaire neuve ( salle de bains, éviers, piscine) en partant des plans du maître d'œuvre. Il travaille sur toute la gamme des travaux du bâtiment : pavillons, logements neufs ou anciens, locaux industriels et effectue des remises en état sur l'installation sanitaire et ses équipements.  
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Les enseignements suivis donnent les capacités : de fabriquer des éléments de tuyauterie destinés aux raccordements d’équipements industriels avec les alimentations en fluide, à partir de mesures prises sur site ou à partir d’un dossier de fabrication. d’assurer le montage et la mise en place (par boulonnage, pointage ou vissage) de ces éléments de tuyauterie, dans le respect des exigences de qualité, de sécurité et d’environnement. d’effectuer quelques opérations de réparation ou de maintenance Le (la) titulaire de la mention complémentaire « technicien(ne) en tuyauterie » intervient en fabrication à l’atelier et/ou sur chantier en France et/ou à l’international. Le (la) tuyauteur(se) réalise des travaux de fabrication, d’installation, de modification et de maintenance des réseaux de tuyauteries entrant dans la constitution des sites industriels (pétrochimie, agroalimentaire, santé, papeterie, cimenterie, centrale de production d’énergie, naval…) en service ou à l’arrêt. Le métier de tuyauteur(se) est notamment une spécialisation du métier de chaudronnier. Les réseaux de tuyauteries réalisés véhiculent des fluides (liquides, gazeux…) à des températures et à des pressions plus ou moins élevées en fonction des conditions de service demandées. Le métier de tuyauteur(se) s’est mécanisé dans les méthodes de débit et de manutention. L’utilisation des machines à commande numérique et de l’informatique pour l’ensemble des activités est courante. Le travail est réalisé en équipe, en amont avec les bureaux d’études et méthodes, et en aval avec le montage et le soudage.

Pages

S'abonner à RSS - Niveau 3 (CAP, BEP)