Domaine : 
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Objectifs de l'action : Obtenir le BAC technicien en Chaudronnerie Industrielle  en vue d'un emploi de technicien spécialiste de la fabrication des ouvrages : ensembles chaudronnés, ensemble de tôlerie, tuyauterie industrielles et ossatures de structures métalliques. Le titulaire du diplôme qualifié exerce en toute autonomie. Il sait : Analyser et exploiter des spécifications techniques définissant un ouvrage à réaliser Elaborer, avec ou sans assistance numérique, un processus de réalisation d'un élément d'un ouvrage Conduire la réalisation d'un ouvrage Dans le cadre d'activités sur chantier, pour des interventions de pose ou de maintenance, réalis un sous-ensemble d'un ouvrage Apprécier les incidences techniques et économiques de ses choix Identifier au sein d'un planning les taches liées à sa réalisation A l'issue de sa formation, il peut trouver un emploi dans une entreprise artisanale ou industrielle. Entreprises qui ont de nombreux marchés : construction aéronautique et spatiale, construction ferroviaire, construction navale, industrie agroalimentaire, industrie chimique, bâtiment et travaux publics, industrie nucléaire et énergétique, industrie papetière, industrie du pétrole, industrie pharmaceutique..
Domaine : 
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Prendre en charge l'approvisionnement, le stockage et le contrôle qualité des matières premières, Concevoir et réaliser des produits de panification, de viennoiserie, de sandwicherie et de restauration boulangère, Participer à la gestion de l'entreprise (calculs liés aux coûts de production dans le respect des critères définis par l'entreprise et des réglementations en vigueur), Animer et manager une équipe de production et participer à la commercialisation des produits, Connaître les principes généraux du développement durable.
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
CONDUITE DU CHANTIER - Lire et comprendre le cahier des charges et les documents techniques du chantier - Elaborer le dossier technique d'une installation - Quantifier et planifier un chantier - Evaluer les risques et mettre en place les moyens de prévention pour la sécurité des personnes et de l'environnement - Organiser le travail (habilitations, répartition des tâches) - Réaliser les travaux manuels nécessaires à l’exécution du chantier dans le respect des règles de conformité des installations (gaz, fioul…) INSTALLATION, MISE EN SERVICE, MAINTENANCE DES INSTALLATIONS - Réaliser les travaux d'installation de chauffage et/ou de climatisation (chaudières, conduit de raccordement, brûleurs, pompes, traitement d’eau, régulation, émetteurs, tuyauterie, vase d’expansion, équilibrage, climatisation de confort, systèmes utilisant les énergies nouvelles et renouvelables, VMC…) - Réaliser les raccordements électriques et le câblage des chaudières - Assurer le suivi technique et le contrôle du chantier - Réaliser la mise en service de l'installation ou de l'équipement - Assurer le service après-vente et la maintenance GESTION DU CHANTIER - Appréhender la demande de la clientèle et adapter sa production à la demande - Identifier et évaluer les différents coûts de fabrication et les frais indirects - Choisir les procédés ou l'organisation permettant d'optimiser les coûts - Planifier et distribuer les tâches dans le respect des objectifs fixés - Assurer le suivi du chantier et contrôler les résultats - Animer une équipe
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Se préparer au BTS Architectures en Métal Conception et Réalisation (BTS AMCR) - Concevoir, calculer et dessiner des structures à ossature métallique; - Apprendre à réaliser des calculs de structure, des plans d’exécution (élaboration et pré dimensionnement), des devis (coût prévisionnel et devis estimatif) à partir d’un projet de construction; - Utiliser les logiciels de calculs et de vérification de structures d’assemblage et à réaliser du dessin assisté par ordinateur (DAO) : dessin de définition des pièces élémentaires, dessins de fabrication Cette formation porte aussi sur les domaines des achats, des plans de montage et de l’organisation de la fabrication. Une grande partie du programme aborde les technologies de construction métallique (produits, assemblages, ossatures), les matériaux de construction et les éléments à prendre en compte (dossiers machines, réglages de paramètres, procédures) pour mettre en œuvre une production. Les connaissances en caractéristiques géométriques et mécaniques permettent de réaliser l’ensemble ou une partie d’un ouvrage en toute autonomie. Le BTS AMCR permet d'accéder à des fonctions de conception, de réalisation, de gestion/animation et de technico-commercial dans le domaine des ouvrages métalliques. Selon la structure de l’entreprise, le technicien est collaborateur du chef d’entreprise, conducteur de travaux, chef de chantier, charpentier métallique, dessinateur-projeteur, serrurier-métallier ou encore calculateur-projeteur dans les bureaux d’études, technico-commercial. Il se spécialise souvent entre le bureau d’étude et l’atelier ou le chantier en encadrement d’équipe.
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
De par sa formation polyvalente, le Technicien Supérieur en Contrôle et Régulation intervient dans tous les secteurs de la production, de la maintenance ou des services Le technicien supérieur en Contrôle Industriel et Régulation Automatique (CIRA) exerce son métier dans des entreprises de toutes tailles concevant, réalisant ou exploitant des procédés de transformations physico-chimiques. C’est un spécialiste des systèmes d’instrumentation et de régulation capable de concevoir, installer, programmer, régler, mettre en service, optimiser et maintenir une installation ou un système piloté. Il est un technicien spécialisé ou un agent de maîtrise régulièrement amené à travailler dans le cadre de projets ou d’interventions techniques nécessitant de la rigueur et un esprit d’analyse et de synthèse. Il pourra être amené à conduire en autonomie une équipe. Organisation réalisation : En collaboration avec les constructeurs, il recherche des solutions et choisit le matériel adapté. Il réceptionne ce matériel et vérifie sa conformité. Installation sur site : Il effectue la configuration, le paramétrage et l'installation du matériel sur les unités de production. Essais et mise en route : Il participe aux phases d'essais et de mise en route des unités de production. Formation des opérateurs : Il intervient dans la formation et dans l'information des opérateurs amenés à exploiter l'unité de production. Qualité : Dans son activité, il s'inscrit dans la démarche qualité de l'entreprise. Optimisation des unités de productions :Il réfléchit aux améliorations possibles des unités de production. Maintenance: Il participe au plan de maintenance prévisionnel et à l'assistance technique. ​Risques et prévention : Il participe à la maîtrise des risques liés au secteur d'activité de l'unité de production. La formation lui permet de : Parfaire ses connaissances dans les domaines scientifiques et techniques. Développer ses aptitudes à la communication dans l'expression orale et écrite. Maîtriser des outils informatiques industriels
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Objectifs de l’action : Préparer le diplôme du BTS Contrôle Industriel et Régulation Automatique Objectifs en termes de développement de compétences : Rédaction de protocoles ou procédures de vérification ou certification de capteurs, fiches de test de validation, évaluation des écarts, suivi d’une non-conformité. Organisation de la maintenance dans le domaine de l’instrumentation ou de la métrologie, de la régulation et de l’automatisation, définir les conditions des interventions. Effectuer des diagnostics sur les matériels d’instrumentation (capteurs de pression, de niveau, température, débit, pesage, analyseurs, chaînes de mesures ...) en prenant en compte l’environnement de travail. Mettre à jour des dossiers techniques et plan TI ou PID. Elaboration et optimisation de boucles de régulation simples ou complexes. Conception et programmation d’automates programmables ou d’écrans de  supervision. Mise en service d’installations automatisées, rédactions de tes de qualification et de test de synchronisation. Choix et définition des spécifications d’instruments de mesures (y compris le montage). Choix et définition des spécifications de vannes réglantes.
Domaine : 
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Objectifs de l'action :  Créer ou améliorer des produits industriels à forte dominante mécanique Dessiner des prototypes (CAO) Étudier des coûts Essayer les produits avant leur lancement
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Obtenir le BTS Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques Objectifs pédagogiques : Etre capable de concevoir, réaliser, exploiter et assurer la maintenance de systèmes automatisés.
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Objectifs de l’action : - Concevoir un ouvrage depuis l’explicitation du besoin jusqu’à la conception détaillée, dans le cadre d’une création ou d’une réhabilitation ; - Concevoir, avec ou sans assistance numérique, le processus de réalisation d’un produit ou d’un ouvrage ; - Valider et optimiser techniquement et économiquement la relation « produit ou ouvrage – procédés – processus » ;- piloter une unité de fabrication en garantissant la production et la   qualité ;   - Gérer, sur les plans humains, matériels et économiques, une unité de fabrication et/ou un chantier ; - Apporter une réponse technique et économique à la demande d’un client.   Objectifs pédagogiques : - Acquérir les connaissances et les compétences nécessaires afin de préparer et de présenter le BTS - Disposer d’un portefeuille de compétences suffisamment large pour trouver une insertion dans différents secteurs : public et industriel.            
Niveau d'entrée : 
Objectifs professionnels : 
Objectifs de l’action : - Concevoir un ouvrage depuis l’explicitation du besoin jusqu’à la conception détaillée, dans le cadre d’une création ou d’une réhabilitation ; - Concevoir, avec ou sans assistance numérique, le processus de réalisation d’un produit ou d’un ouvrage ; - Valider et optimiser techniquement et économiquement la relation « produit ou ouvrage – procédés – processus » ; - piloter une unité de fabrication en garantissant la production et la qualité ;  - Gérer, sur les plans humains, matériels et économiques, une unité de fabrication et/ou un chantier ; - Apporter une réponse technique et économique à la demande d’un client.  

Pages

S'abonner à Industrie